Philippe GELUCK

Philippe Geluck a beaucoup regardé ses aînés, et c'est sous forme d'hommage que Le Chat prend la pose et traverse l'oeuvre de ses prédécesseurs. De Monet à Lichtenstein, le regard de l'humoriste est toujours insolent. Purs génies ou faiseurs, Le Chat ne respecte rien. Car les génies, eux non plus, n'ont rien respecté, brisant les règles, bousculant les tabous, choquant l'Establishement. Et les faiseurs, ils ne méritent pas mieux..." G. Mariotti

Comments are closed.