Sculpteurs

Caroline GUTIERREZ

Née en 1971 Issue de l\'Ecole Supérieure des Arts Modernes, diplômée des Beaux-Arts de Rouen puis de Lorient, elle a ensuite suivi une formation Arts et Techniques section Céramique à Paris. La Terre est depuis le départ son matériau de prédilection, mère nourricière par définition, matériau noble et meuble qu\'elle pétrit à l\'envi l\'enrichissant parfois de touches d\'émail de couleurs mais c\'est dans le petit ou dans le grand, qu\'elle exprime son désir d\'introspection : Visages aux contrastes noir/blanc, relevant de l\'esthétique japonaise ou du théâtre Nô réinterprété révèlent une sensualité à fleur de Terre.

Liliane GUTIERREZ

Née en 1950 Prix de la ville de Chinon Médaille de la ville de Mantes la Jolie Prix des amis des Artistes français Prix Adelaïde Boissy (Grand Palais) Prix de la fondation Taylor Expositions : Paris, Le Havre, Nantes, Rennes, Lyon, Zürich … A la plasticité du corps, captée dans sa tension et dans sa grâce, elle ajoute la vigueur d\'une pensée dont le cours souterrain s\'épanouit par le visage et le regard. De bronze ou de terre cuite, les sculptures de Liliane Gutierrez conjugent l\'élan et la méditation, la force et la sérénité, l\'audace et la pureté.

Vincent LAJARIGE

Voici un dialogue minéral-végétal qui est du plus vif intérêt, son oeuvre à la fois dépouillée et complexe nous propose une pause..... \" Retrouver dans les fibres oubliées, détruites, calcinées et usées une possibilité d\'avenir.\" \" Retrouver la mémoire du bois et lui offrir la chance d\'une autre vie.\" Vincent Lajarige Sculptures en bois d\'essences divers: boulot, cèdre, bois d\'ébène, bois de rose, olivier, bois flotté, bois de jardin, bois trouvé ...

MELOIS

Né en 1939, MELOIS est issu de l\'Ecole des Beaux de Nancy. \"Le Monde de Mélois offre en partage le rêve et la dérision, l\'humour et la tendresse . C\'est un vrai bonheur de retrouver ses personnages constitués de matériaux de récupération ... Mélois privilégie la tôle émaillée colorée, celle des brocs et des bassines, des louches, des passoires, des casseroles ... et autre objets domestiques et quotidiens choisis pour leur forme. Il sait tirer parti de telle courbure, déclenchant un imaginaire où la part du rêve, le symbole rebondissent avec les titres. Il aime le mot autant que cette alchimie plastique à laquelle il se livre. Chez lui la métamorphose procède d\'un calcul plastique autant que de sa prédisposition au canular. Parce que les moyens lui manquaient pour faire de la sculpture en bronze, il choisit de questionner le rebus avec la même maîtrise technique qui accompagne sa recherche du travail bien fait. Rien n\'est spontané dans sa démarche mais il aime vivre le hasard. Rien n\'est spontané dans sa démarche mais il aime vivre le hasard. Parti d\'un dessin puis d\'un patron cartonné, son sujet prend corps dans la juxtaposition de morceaux découpés au chalumeau , chauffés pour obtenir les formes souhaitées, puis soudées en un incroyable assemblage. MELOIS occupe une place à part. Sourcier-sorcier, il nous prend par la main en nous révélant la beauté simple qu\'il conjugue au quotidien. L\'émerveillement est à portée des yeux. Ne pas oublier que la création c\'est l\'originalité, le neuf absolu. Le message est entendu .\" texte de Lydia Harambourg - La GAZETTE DE L\'HOTEL DROUOT -

Michel PIGEON

Diplômé de l\'Ecole des Arts Appliqués de Paris et de l\'Ecole Nationale Supérieure des Beaux -Arts de Paris Atelier Gimond, puis Yencesse et Collamarini. Il a obtenu de nombreux Prix dont le Grand Prix RODIN et se voit confier de nombreuses commandes pour les Institutions et collections privées. Son Atelier est un voyage quotidien autour de matériaux variés comme le Marbre, le Bronze, la Glaise ou diverses essences de bois (Iroko, Tilleul, Poirier, Chêne...) qui font partie intégrante de son répertoire . La complicité est ainsi établie avec sa matière qui le guide selon son fil et sa couleur, de l\'Infiniment petit au Magistral .... Il aborde la Sculpture avec une attitude d\'interrogation, parfois de défi mêlé d\'humour, avec un sens ludique de la\" mise en page\" et un regard teintant la Femme de Vérisme charnel .

Cyrille Plate

Né en 1965, c\'est hors des sentiers battus que s\'est construite la carrière de Cyrille Plate. Loin des écoles et des conventions, il fait son entrée dans le monde de l\' Art il y a presque une vingtaine d\'années. Manuel et créatif, il commence par collecter des matières premières sur la plage : bois flotté, pierres de verres, ferraille... Le fil conducteur de son travail est la récupération et le détournement. Très vite il se met à expérimenter de nouvelles techniques : papier mâché, assemblage, combinaisons de matériaux inattendus... Toujours à la recherche d\'expérimentations, il se tourne peu à peu vers la récupération de fûts métalliques et s\'attaque à un projet plus ambitieux : la création de robots à taille humaine aujourd\'hui devenus sa signature.

Lionel TRAN

Si les bateaux cassés, déchirés, rouillés aux échelles distordues renvoient en écho au souvenir lointain du capitaine, et si tout au bout du voyage, il n\'en restait qu\'une forme sculpturale portant les stigmates de la vie ? Des lettres dans la pierre, une distance entre deux dates, la ruine de tout au bout des temps... et si au contraire, on revenait à la case des départs ? Celle des petites embarcations, des voiliers , des paquebots en route pour le Grand Large ?

Comments are closed.