Photographes

Christian RICHER

Cité(s)radieuse(s)
Pour un enfant d’Auguste Perret, voir Le Corbusier, c’est un peu rendre visite à la famille. C’est ce que je me suis dit en découvrant l’Unité d’habitation de Marseille conçue par Le Corbusier. Celle qu’on appelle la Cité radieuse, ou encore « La maison du fada », m’a aussitôt rappelé nos immeubles du Havre reconstruit dans l’après-guerre. D’ailleurs, les époques se chevauchent. On y trouve le même matériau, le béton, sublimé par la simplicité des lignes épurées, sans artifices. Qu’il soit au service d’un esthétique rationaliste classique à l’échelle d’une ville ou d’une liberté créatrice redessinant le bâtiment, le béton aura eu son heure de gloire de Marseille au Havre ! Les ouvrages seront d’ailleurs pareillement inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO. C’est ce cousinage que j’ai souhaité montrer à travers quelques images du toit-terrasse de l’immeuble Le Corbusier et du centre-ville du Havre. Elles ne sont d’aucune manière le résultat d’un reportage exhaustif et rigoureux sur des architectures comparées, mais le modeste fruit de ma découverte étonnée d’une parentèle entre deux lieux, deux lumières, quelques instants…

D’une manière plus générale, elles s’inscrivent dans un cheminement qui est le mien en matière de photographie comme auparavant de peinture et qui constitue en quelque sorte ma profession de foi : la lumière, le vertige des volumes, la corrélation des lignes, la confrontation des matières, la dualité des contrastes qui suscitent en moi une émotion que je « dois » immortaliser.
Christian RICHER

Comments are closed.